Objectif Plancton : une démarche éco-citoyenne pour étudier les conséquences du changement climatique sur le plancton

Le samedi 14 avril prochain en rade de Brest, aura lieu une nouvelle édition de l’opération de science participative Objectif Plancton.

Objectif Plancton avec Océanopolis © Océanopolis

Depuis 2014, Océanopolis coordonne "Objectif Plancton" en partenariat avec l'Amicale des Plaisanciers des Marinas de Brest (APMB), deux organismes de recherche : l'Institut Universitaire Européen de la Mer (IUEM) et l'Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer (Ifremer). Véritable action de science participative, cette opération originale vise à collecter des séries de données sur le plancton et à étudier des écosystèmes côtiers, comme celui de la rade de Brest, avec la mise en place d’un système d’observation sur le long terme et ce, afin de pouvoir détecter des changements éventuels au niveau de la biodiversité, de la nature des fonds, etc. 

Le dispositif

Les plaisanciers impliqués dans le projet suivent les instructions préalablement données par les organisateurs pour réaliser les différents prélèvements d'eau de mer. Le dispositif est inchangé depuis les premières éditions de l’opération afin d’obtenir des résultats comparables d’une session à l’autre : les prélèvements d’eau de mer de surface ont tous eu lieu simultanément au même moment à différents emplacements du plan d’eau préalablement choisis par les scientifiques. 

Les objectifs

Les plaisanciers des différents ports de la rade de Brest sont conviés à participer bénévolement à la collecte d’échantillons sur différents sites de la rade, en embarquant avec eux des étudiants des universités brestoises. Cette opération permet le rapprochement entre les citoyens et les scientifiques en sciences marines. Les citoyens, acteurs de cette opération, peuvent ainsi découvrir ou redécouvrir l’environnement marin côtier, en étant les témoins et les relais de l’influence du changement climatique sur la diversité et la distribution des espèces du plancton. 

Leur contribution est primordiale à l’acquisition de jeux de données pour la recherche scientifique. Il s’agit d’une occasion unique pour les organismes de recherche de récolter et d’analyser un grand nombre d’échantillons, collectés au même moment en rade de Brest, enrichissant ainsi les connaissances sur la diversité, la structuration et la dynamique des communautés planctoniques côtières. L’opération « Objectif Plancton » pourrait agir comme un témoin direct des effets du changement climatique sur le plancton pour ainsi permettre d’agir pour sa protection. 

Des animations ouvertes à tous

Au cours de la journée du 14 avril, des dispositifs de médiation seront mis en place par les médiateurs scientifiques d’Océanopolis afin de rendre les travaux des scientifiques accessibles aux plaisanciers et au grand public. Différentes animations seront proposées au port du Moulin Blanc, au local de l’APMB, de 13h30 à 17h00, telles que des observations au microscope du plancton récolté au cours de la journée. 

Les résultats

Des mesures et prélèvements sont réalisés simultanément sur 17 sites de la rade choisis préalablement par les scientifiques. Les résultats obtenus à ce jour ont permis aux chercheurs d’étudier la répartition du plancton au sein de la rade de Brest. Cette répartition est principalement contrôlée par les marées qui influencent la distribution du plancton en rade de Brest. 

L'opération se poursuit

Au cours de cette année 2018, trois opérations « Objectif Plancton » sont prévues en rade de Brest. Les prochaines sorties auront lieu le 16 juin 2018 puis le 29 septembre 2018. Pour tout renseignement, vous pouvez nous contacter à l’adresse : objectifplancton@oceanopolis.com

D’autres opérations se dérouleront aussi à Concarneau ainsi qu’à Lorient. 

Le saviez-vous? 

Le plancton correspond à l’ensemble des organismes (végétaux et animaux) dont le déplacement est gouverné par les courants. Il possède une importance écologique majeure, puisqu’il est à la base des chaînes alimentaires marines. De plus, près de 50 % de l’oxygène que nous respirons est produit par les microalgues du plancton, appelées « phytoplancton ». L’opération « Objectif plancton » a donc pour but de mieux le connaître, afin de mieux le protéger. 

Tous les évènements