Bleu, blanc, rouge : des araignées de mer en déclinaison tricolore à Océanopolis

Après les homards, c’est au tour des araignées de mer de nous en faire voir de toutes les couleurs.

Après les homards, c’est au tour des araignées de mer de nous en faire voir de toutes les couleurs. 

Deux araignées de mer exceptionnelles, l’une bleue et l’autre blanche, pêchées à Roscoff viennent de rejoindre le pavillon Bretagne d’Océanopolis. 

Habituellement, la carapace de l’araignée contient à la fois un pigment rouge-orangé, l’astaxanthine, et une protéine, la crustacyanine, qui donne une couleur bleue. C’est la combinaison de ce pigment et de cette protéine qui donne de la couleur à la carapace de l’animal. 

Le spécimen bleu présente une anomalie génétique qui favorise le développement d’un excès de crustacyanine, la protéine à l’origine de la couleur bleue. Dans le cas du spécimen blanc, il s’agit d’une particularité génétique connue, l’albinisme, qui se caractérise par un défaut de pigmentation. 

Les deux spécimens, ainsi que leurs congénères de couleur rouge, sont à découvrir au cœur du nouvel espace Minilab du pavillon Bretagne. 

Tous les évènements