Bientôt la fin de la mue pour les manchots royaux d’Océanopolis !

La période de mue est bientôt finie pour la plus grande espèce de la manchotière d’Océanopolis. Seul un manchot n’a pas encore revêtu son plumage définitif.

Un manchot royal d'Océanopolis en pleine mue © Océanopolis

Chaque année, la mue a lieu avant la période de reproduction pour le manchot royal. Comme les autres espèces de manchots, il renouvelle la totalité de ses plumes. Les nouvelles plumes poussent sous les anciennes jusqu’à les pousser et les faire tomber. C’est ce qui donne ce plumage particulièrement gonflé et irrégulier aux individus en mue. 

Le manchot royal 

  • Nom scientifique : Aptenodytes patagonica
  • Taille : entre 85 et 95 cm
  • Poids : entre 11 et 16 kg
  • Habitat : Côtes des îles et archipels subantarctiques. Espèce sédentaire, les manchots royaux nidifient sur des plages, des moraines et des zones plates à proximité de la mer.
  • Alimentation : céphalopodes, poissons, crustacés et plancton
  • Signe particulier : Il est le deuxième plus grand manchot après le manchot empereur.

Le saviez-vous ? 

Pendant toute cette période, qui peut durer de 2 à 3 semaines, le plumage irrégulier de cet oiseau marin a perdu toute ses propriétés imperméables. Ils ne peuvent donc plus entrer dans l’eau. Dans le milieu naturel, cette période de mue est donc synonyme de période de jeûne puisque le manchot se nourrit exclusivement en mer. En prévisions, quelques semaines avant, les manchots font des réserves graisseuses.
  

Tous les évènements